• Bienvenue

    Au cabinet de naturopathie

    de José JEANBLANC
  • José JEANBLANC
    Consultation en naturopathie et formations professionnelles

Le plasma marin

Le plasma marin

L’eau accompagne le vivant depuis ses débuts. Berceau de l’humanité et support de nos cellules, elle est la molécule par excellence de la vie.

René Quinton (1866 - 1925) était un physiologiste et biologiste français qui mena de nombreuses recherches sur l’eau et les liquides biologiques. Au début du XXème siècle, il découvrit par une série d’expériences, que l’ensemble des composants liquidiens de l’organisme (et notamment le liquide dans lequel baignent toutes les cellules) tendait à se rapprocher de la composition chimique et biologique de l’eau de mer.

Le plasma marin

D’après René Quinton, le corps humain pourrait être considéré comme un véritable « aquarium marin vivant ». Le terme de plasma marin fut ainsi créé pour marquer l’analogie entre le plasma sanguin et l’eau de mer. Le plasma marin aurait « un Totum iono-minéral » similaire à celui de notre plasma sanguin : les minéraux et les oligoéléments seraient présents dans les mêmes proportions. En effet, l’eau de mer est composée de 17 oligoéléments que l’on retrouve à l’identique dans nos liquides physiologiques (magnésium, chlorure, iode, sodium, manganèse, chrome, zinc…).

René Quinton a également étudié la similitude de 92 éléments contenus dans les êtres vivants et dans l’océan.

 

L’eau présente dans notre corps se diffuse librement à travers plusieurs espaces, appelés compartiments liquidiens (liquide intracellulaire, sang, lymphe…). Ces liquides alimentent les cellules en oxygène et en nutriments, transportent certaines substances telles que les hormones ou les globules blancs et évacuent les déchets métaboliques vers les organes d’élimination.

Le plasma marin

De la qualité de ces liquides va donc dépendre le bon fonctionnement des cellules, garant de notre santé. La naturopathie considère que de nombreuses maladies résultent de l’encrassement de ces liquides internes, aussi appelés « humeurs ». L’altération des liquides internes peut avoir plusieurs origines :

  •          Une faiblesse émonctorielle : les déchets organiques n’arrivent pas à être intégralement traités par les émonctoires ou organes filtrants (reins, foie, poumons, intestin et peau).
  •          Une alimentation moderne : eau de mauvaise qualité, présence grandissante de produits transformés et de substances indésirable dans les aliments (engrais, pesticides, colorants, conservateurs, sucres raffinés…), cuisson à haute température…
  •          Une pollution environnementale : champs électromagnétiques, qualité de l’air déclinante, stress sociétal…
  •          La sédentarité : le mouvement est un facteur clé qui permet de remuer les fluides corporels et de relancer la circulation des déchets. 

Le plasma marin    Le plasma marin

Tout comme les liquides corporels, le plasma marin semble être un milieu privilégié pour le développement des cellules humaines. En effet, il est reconnu par le corps comme étant « sien » et aucun travail au préalable ne lui sera demandé pour le rendre assimilable.

L’apport de plasma marin permet donc de « nettoyer » les liquides corporels et de relancer l’activité cellulaire. Il assure également une parfaite nutrition des cellules en leur apportant les justes quantités et qualités de minéraux et d’oligoéléments dont elles ont besoin. Il régule le pH tissulaire et permet de renforcer les activités d’élimination des déchets métaboliques.

La thérapie marine ne s’adresse donc pas à un organe ou à une pathologie, mais vise à rétablir l’équilibre du terrain en optimisant la concentration en minéraux marins biodisponibles (naturellement chélatés par le phytoplancton) et en assurant un milieu de vie sain aux cellules.

Le plasma marin

La prise de plasma marin est un geste de prévention, renforçant la vitalité dans sa globalité.

Il existe 2 formes de plasma marin : isotonique et hypertonique. Les deux solutions sont revitalisantes parce qu’elles apportent des éléments essentiels au bon fonctionnement des cellules et permettent l’assimilation des vitamines. Toutefois il existe des différences entre ces deux solutions :

Plasma hypertonique : la concentration totale en oligoéléments et minéraux dans cette forme de plasma marin est supérieure à celle de nos liquides physiologiques. La charge en oligoéléments et en minéraux étant plus élevée, l’action sera plus rapide, plus dynamisante et détoxifiante.

Plasma isotonique : sa concentration totale en minéraux et oligoéléments est identique à celle des liquides physiologiques humains. Cette concentration isotonique ne contient qu’un tiers de la teneur en sel de l’eau des océans. Cette solution va agir en profondeur, elle est davantage régénérante et restructurante. C’est une aide précieuse en cas d’épuisement psychique, de carences en minéraux ou dans le cadre d’une cure de revitalisation.

Le plasma marin