• Bienvenue

    Au cabinet de naturopathie

    de José JEANBLANC
  • José JEANBLANC
    Consultation en naturopathie et formations professionnelles
stress

Aborder, gérer ou traiter le stress nous confronte à des phénomènes qui commencent dans la vie courante de tous les individus pour, parfois, finir dans la maladie.

Comme nous nous sommes placés sous l'étoile de l'intégratif, il convient de définir ce mot qui peut sembler barbare pour certains et magique pour d'autres. Réunir et rapprocher les nombreux outils diagnostiques et thérapeutiques disponibles...

Le stress existe sur terre depuis l'apparition des espèces vivantes et il est nécessaire à de nombreuses fonctions aussi bien physiques qu'intellectuelles. Ce qui a changé au cours des dernières décennies, c'est la nature des agents stressants et notre incapacité à donner une réponse adaptée avec, comme conséquence, la persistance des processus hormonaux et leur épuisement.

On distingue classiquement trois phases dans les réactions de stress :

  • Une phase d'alarme physiologique et indispensable à la vie.

  • Une phase de résistance au cours de laquelle l'organisme essaie de compenser l'hyperstimulation et y parvient si les apports nutritifs des précurseurs hormonaux et des intermédiaires de synthèse sont suffisants. Dès ce stade des troubles apparaissent mais ils sont réversibles avec la gestion du stress par la nutrition associée aux autres thérapies intégrées.

  • Une phase d'épuisement avec l'apparition de troubles pathologiques qui peuvent être très graves. Les phénomènes de compensation sont dépassés et la seule gestion du stress est insuffisante mais néanmoins nécessaire.
stress

 

Du psychosomatique au somatopsychique...

Le versant psychosomatique du stress reste un sujet encore très débattu et complexe, au point que certains en abusent pour établir des corrélations entre les émotions et les maladies. Car, depuis des temps immémoriaux, l'humanité a remarqué des liens de causalité entre un bon moral et une bonne santé. Certaines dysfonctions du métabolisme ou du comportement des cellules, des tissus ou des organes se répercutent sur notre système nerveux. Elles induisent, favorisent et/ou entretiennent un stress psychologique qui, à son tour, les aggrave souvent.

 

Nutrition et gestion du stress

stress

Le plus grand défaut de notre alimentation actuelle est l'excès de glucides (sucres rapides ou lents). Il y a des répercussions négatives sur l'équilibre acide/base, le risque de diabète, d'hypertension, le vieillissement mais aussi sur les réactions de stress. De nombreuses études ont démontré que la diminution de sucre, au petit- déjeuner ou/et dans la journée, permet d'améliorer les troubles du comportent de l'enfant. Certaines personnes sont confrontées à des allergies ou des intolérances alimentaires, parfois même très nombreuses. Ces intolérances conduisent à des réactions inflammatoires, des restrictions et des évitements alimentaires sources de carences et de réactions de stress. Actuellement l'alimentation optimale est représentée par le régime crétois qui permet un apport équilibré des différents nutriments (fruits, légumes, céréales, poissons gras, oléagineux, plantes médicinales...).

 

Les compléments alimentaires et gestion du stress

 

Les probiotiques

Ils sont des ferments vivants. Ils réduisent la perméabilité intestinale, améliorent la tolérance alimentaire tout en régulant le transit. Ils inhibent le développement de flores pathogènes, régulent le système immunitaire et renforcent les défenses contre les infections.

 

Les prébiotiques

Ce sont composés alimentaires non digestibles qui affectent l'hôte de façon bénéfique en stimulant de façon sélective, la croissance et/ou l'activité d'une ou plusieurs espèces bactériennes dans le côlon.

 

Les acides gras polyinsaturés (AGPI)

Les plus populaires actuellement sont les omégas 3 qui sont souvent déficitaires dans notre alimentaire. Il va permettre d'apporter aux cellules le fameux DHA (acide docosahexaénoïque), qui est l'acide gras le plus difficile à synthétiser par notre organisme. Il est pourtant vital pour assurer un bon fonctionnement cérébral.

 

Les minéraux

  • Magnésium >> transmission de l'influx nerveux, principal cofacteur enzymatique.
  • Fer >> production de plusieurs neuromédiateurs, transport de l'oxygène.
  • Zinc >> synthèse des neuromédiateurs et régulation hormonale.

 

Les vitamines

  • B1 (calme l'anxiété, diminution de la fatigue...).
  • B2, B3 (PP) et B5 (action sur le fonctionnement du cerveau).
  • B6 (formation des messagers : dopamine, sérotonine, GABA...).
  • B9 (action sur la mémoire et la déprime).
  • C (production des catécholamines et antioxydant).
  • D (action positive sur le système nerveux).

 

Les protéines et les acides aminés

  • L'acide glutamique (précurseur de l'acide gamma-amino-butyrique (GABA).
  • La taurine (action directe sur les récepteurs GABA).
  • La L-tyrosine (précurseur de la dopamine, la noradrénaline et l'adrénaline).
  • Le tryptophane(précurseur de la sérotonine).

 

La phytothérapie et gestion du stress

Les plantes agissent souvent à différents niveaux, permettant d'obtenir une action globale avec peu d'effets secondaires. Il existe de nombreuses classifications des plantes parmi les plus efficaces.

stress

Les plantes calmantes ou sédatives :

  • L'aubépine calme les palpitations, la tension artérielle et l'anxiété.
  • La valériane a des effets proches de ceux des anxiolytiques.
  • La passiflore est utile quant les pensées s'agitent trop dans le cerveau.
  • L'avoine et la mélisse officinale améliorent le sommeil.
  • L'angélique régule l'activité des surrénales en cas de stress prolongé.
  • Le houblon et l'escholtzia ont également des effets positifs sur le sommeil.

 

Les plantes agissantes sur la sérotonine :

Le griffonia, le chiendent, le millepertuis, le safran ont une action sur le contrôle émotionnel, l'irritabilité et les crises de panique.

 

Les plantes adaptogènes :

La rhodiola, le ginseng, l'éleuthérocoque améliorent, comme leur nom l'indique, les capacités d'adaptation et donc le stress.

 

Homéopathie et stress

Le stress mal géré fait partie des indications de l'homéopathie. Son intérêt majeur réside dans son absence d'effets secondaires.

  • NUX VOMICA : c'est un sujet hyperactif, fonceur, autoritaire.
  • ARSENICUM ALBUM : c'est un anxieux agité, méticuleux, maniaque.
  • IGNATIA AMARA : elle a des sensations de boules à la gorge, elle est oppressée.
  • GELSEMIUM : c'est un grand peureux, très sensible au trac et anxieux.
  • ARGENTUM NITRICUM : c'est le remède de la précipitation anxieuse.
  • ACONIT : il sera utile dans les cas aigus de stress.
  • CYCLAMEN : sujet scrupuleux qui a toujours peur de mal faire.
  • ASA FOETIDA :c'est un hypersensible et pour la moindre cause peut s'évanouir.
  • AMBRA GRISEA : c'est un grand timide.
  • PLATINA : c'est plutôt une femme (parfois un homme) hautaine et méprisante.

L'activité douce et régulière et gestion du stress

La respiration diaphragmatique quotidienne et gestion du stress