• Bienvenue

    Au cabinet de naturopathie

    de José JEANBLANC
  • José JEANBLANC
    Consultation en naturopathie et formations professionnelles

 

 

articulation-saine



L'arthrose se traduit par une dégénérescence du cartilage articulaire. Elle est souvent accompagnée d'une réaction osseuse sous le cartilage ou avec formation d'excroissances de tissus osseux autour de l'articulation appelées ostéophytes. La synoviale peut réagir en augmentant la production de liquide, c'est l'épanchement. Les autres éléments situés à proximité du cartilage, os, muscles, tendons et capsules sont aussi progressivement altérés. Pour le patient, cela se traduit par des douleurs, un enraidissement et un gonflement articulaire, en raison des excroissances osseuses, de l'épaississement de la capsule ou de l'augmentation de liquide synovial.

 

Arthrose et génétique

La notion d'arthrose familiale est bien démontrée pour les arthroses du genou, de la hanche et de la main. Certaines maladies génétiques comme l'hémochromatose, l'hémophilie favorisent l'apparition de l'arthrose. Certaines anomalies génétiques de production du collagène sont aussi reliées à l'apparition d'arthrose précoce.

 


Arthrose et immunité

Même s'il ne s'agit pas d'une maladie rhumatologique immunitaire comme la polyarthrite rhumatoïde, le système immunitaire joue un rôle essentiel. Les réactions inflammatoires dépendent du système immunitaire. L'intensité ou le type d'inflammation mis en place chez un individu dépend de l'état de son système immunitaire. Par ailleurs, l'activité des chondrocytes est très nettement liée à l'équilibre entre les diverses cytokines, molécules messagères très largement produites par le système immunitaire. Certaines douleurs arthrosiques sont de plus de type inflammatoire avec des douleurs la nuit ou au réveil, elles correspondent à une mauvaise gestion de l'inflammation et donc à un désordre immunitaire.

articulation-arthrosique

Arthrose et hormones

L'activité des chondrocytes est modifiée par les œstrogènes, la testostérone, les hormones thyroïdiennes et la vitamine D. La ménopause est souvent une période d'aggravation de l'arthrose en raison de la carence en œstrogènes. Les carences en vitamine D sont extrêmement fréquentes dans la population et quasiment constantes après 60 ans en l'absence de supplémentation.

 

Dans toutes les pathologies chroniques, on retrouve des possibilités d'intervention à plusieurs niveaux...

 

L'acupuncture

En médecine chinoise, l'arthrose est une stagnation d'énergie froide. L'utilisation des aiguilles, de la digitoponcture et des moxas (pour la chaleur) permet d'obtenir des résultats rapides et efficaces pour une grande partie des douleurs arthrosiques.

 

La chromothérapie

Cette méthode est issue des théories de la médecine chinoise et du génie physique et mathématique d'un neurologue français, le Docteur Agrapart. Elle consiste à éclairer une zone ou un point pendant une période précise avec une lumière monochromatique. Son efficacité pour traiter des arthroses post-traumatiques est souvent impressionnante.

 

La nutrition

Contrairement à beaucoup d'idées reçues, à une exception près, maigrir ne soulage pas l'arthrose du genou. Notre alimentation, trop riche en sucres rapides, alcool, sel de table, oméga 6 et graisses saturées, favorise les processus inflammatoires tant par son action sur l'équilibre acido-basique, sur la surcharge hépatique que sur l'équilibre en acide gras polyinsaturés oméga 6/3. Modifier l'alimentation aura donc un impact positif sur la douleur. Il est recommandé de privilégier les poissons, les viandes pauvres en graisses saturées, les légumineuses, les légumes, un à deux fruits par jour et une quantité modérée de laitages. L'eau joue un rôle important dans la souplesse du cartilage, attention aux quantités de boissons insuffisantes, surtout en cas de transpiration.

 

Les compléments alimentaires

 

Deux minéraux sont essentiels :

  • Le magnésium
    Il joue un rôle essentiel dans la cohérence et l'organisation des fibres du tissu conjonctif aussi bien dans le cartilage que dans les tendons.
  • Le silicium
    Il joue un rôle dans l'architecture de tous les tissus conjonctifs et donc du cartilage. Il semble qu'en vieillissant, il existe plus de carence en silicium.

 

Certains éléments ayant un rôle favorable dans les processus inflammatoires :

  • La vitamine C.
  • La vitamine B6.
  • La vitamine E.
  • Le bêtacarotène.
  • Les oméga 3.

Les glycosaminoglycanes (glucosamine, chondroitine) sont des constituants naturels du tissu conjonctif, des ligaments et du cartilage articulaire. La recherche scientifique a clairement mis en évidence les effets synergiques et complémentaires de ces deux nutriments vis-à-vis de la sphère articulaire.

 

fruit-legume

La phytothérapie

De nombreuses plantes ont une place de choix dans la prise en charge de l'arthrose, soit par leurs effets sur l'inflammation (curcuma, harpagophytum, ortie...) soit par leur effet sur le cartilage en raison de leur richesse en silice (prèle, bambou), soit en raison de leur effet hormone like (sauge, prèle, soja...).

 

L'homéopathie

L'arthrose fait partie des affections chroniques. L'homéopathie permettra d'aider à traiter les symptômes locaux. Si les douleurs sont aggravées par le froid et l'humidité, il faut penser à DULCAMARA, si en plus, il y a des douleurs nocturnes, on pense plutôt à PHYTOLACCA. Pour les douleurs accrues par les mouvements, BRYONIA est le plus souvent adapté et RHUS TOXICODENDRON s'il y a une amélioration au mouvement et aggravation à l'immobilité. Tous les deux étant aggravés par le temps humide, ils sont fréquemment prescrits.

 

marche en plein air



La marche, lente avec peu d'intensité.

La promenade en vélo.